L’industrie en Auvergne-Rhône-Alpes perd 10 000 emplois par an

« Le constat est sans appel. Depuis 2008, les suppressions d’emplois industriels sont continues, indique l’Insee dans un rapport publié mi-mars. Toutefois, cette baisse ne touche pas de la même façon l’ensemble de la région. Les zones géographiques spécialisées dans les secteurs porteurs de l’industrie tirent leur épingle du jeu.
Hausse de la productivité, baisse du volume de production et surtout externalisation des activités. L’ensemble de ces facteurs expliquent la chute du nombre d’emplois dans l’industrie dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début des années 2000, selon une étude publiée par l’Insee mi-mars. Depuis cette date, « l’industrie de la région perd en moyenne 10 000 emplois par an », détaille l’Insee.

« Nous perdons des effectifs, c’est certain. Et ce pour une raison : l’industrie crée plus de valeurs, car nous mettons davantage d’intelligence artificielle dans ce que nous fabriquons », indique Thierry Barrandon, directeur général de Métallurgie rhodanienne. Par ailleurs, « ce qui comptait auparavant dans les effectifs de la métallurgie, comme par exemple la recherche et développement, est désormais passé au tertiaire du fait d’externalisations. »

… Tout va bien en fait.

Je pense que nous n’avons pas encore assez d’Europe.

Je pense que nous n’avons pas encore assez de mondialisation !

Je pense qu’il nous faut encore plus d’ouverture… Ben oui quoi, on encore des emplois à perdre !!

Accélérons donc le mouvement !

Notre suicide collectif n’en sera que plus rapide.

Charles SANNAT

Source ici